ENDOMETRIOSE

2 ans que je souffre lors des rapports. 1an que j’ai mal au ventre environ 15 jours par mois. 15 ans que j’ai des règles hémorragiques.

Le diagnostique vient de tomber, j’ai un Kyste endométriosique à l’ovaire gauche. 25mm/15mm.

Quelques notions

Qu’est ce que l’endométriose?

Selon le site EndoFrance , l’endométriose est une maladie caractérisée par la remontée et la migration des cellules de l’endomètre (tissus qui tapisse l’utérus et qui va s’évacuer lors des règles) vers les trompes. Ces cellules vont alors provoquer des lésions, adhérences et des kystes ovariens dans les organes qui sont colonisés. Cette colonisation, si elle a principalement lieu sur les organes génitaux et le péritoine peut fréquemment s’étendre aux appareils urinaire, digestif, et plus rarement pulmonaire.

Cette maladie touche 1 femme sur 10 en âge de procréer.

Quels sont les symptômes de l’endométriose?

D’une femme à l’autre, les symptômes peuvent être plus ou moins importants. Aussi, tous les symptômes ne sont pas nécessairement présents:

  • douleur des règles très importante
  • règles très abondantes
  • spotting (saignements hors des règles)
  • infertilité
  • troubles digestifs (constipation et ou diarrhée)
  • troubles urinaires
  • douleurs pelviennes
  • douleurs lombaires
  • fatigue chronique
  • douleurs lors des rapports

Comment diagnostiquer l’endométriose?

Il existe plusieurs examens qui permettent de diagnostiquer l’endométriose. Mais il arrive parfois qu’un examen seul ne révèle pas la maladie, tant ses diverses formes sont complexes et variées:

  • échographie pelvienne
  • IRM
  • hystérosalpingographie
  • hystérographie
  • échographie endorectale, coloscanner, coloscopie (pour les lésions rectales)
  • coelioscopie

Quel sont les traitements de l’endométriose?

Il n’existe pas de traitement définitif pour cette maladie. Il existe cependant des solutions qui permettent de soulager les symptômes:

  • prise de pilule en continue pour éviter les règles
  • pose d’un stérilet hormonal pour éviter les règles
  • ménopause artificielle
  • traitement chirurgical des kystes
  • retrait complet de l’utérus pour les cas les plus avancés
  • la grossesse permet de stopper provisoirement les poussées

Mon histoire

Voici mes symptômes:

  • douleur des règles très importante. Une simple prise de Doliprane ou de Spasfon ne me soulage pas.
  • règles très abondantes. Je dois changer de protection minimum toutes les heures pour ne pas avoir de fuites.
  • infertilité : difficulté à avoir Louis, et actuellement en PMA
  • troubles urinaires : cystite à répétition depuis toujours, est-ce lié? Je vais prendre rdv avec un urologue pour m’en assurer.
  • douleurs pelviennes : 15 jours par mois j’ai des douleurs de règles. Juste après mon ovulation, j’ai mal dans le bas ventre, et la douleur ne passe jamais avec du Doliprane ou Spasfon.
  • douleurs lombaires : sciatique depuis 5 ans, j’ai fait 1 an de kiné pour me soulager, sans succès. Est-ce lié?
  • fatigue chronique : je suis constamment épuisée, stressée, j’ai même fait une dépression du post partum , est-ce lié?
  • douleurs lors des rapports : j’ai consulté 1 sexologue, 2 sage femmes, 3 gynécologues pour ces douleurs . J’ai deux types de douleurs : une douleur vive à l’entrée du vagin, comme une brûlure, et une douleur plus sourde dans le bas ventre.

Malgré la présence de tous ces symptômes, j’ai mis plus de 2 ans à être diagnostiquée. Certaines femmes mettent des dizaines d’années avant que leur souffrance soit comprise.

Si vous avez un ou plusieurs symptômes, demandez à votre médecin des investigations plus poussées. Ne restez pas avec votre douleur et votre mal-être. Ce n’est pas normal de souffrir lors des règles, ou lors des rapports sexuels!

J’avais pourtant réalisé une IRM pelvienne avec injection de produit de contraste, mais le radiologue a conclu que je n’avais pas d’endométriose.

J’ai appris récemment que l’IRM n’est malheureusement pas fiable à 100% pour diagnostiquer la maladie. Selon le jour du cycle pendant lequel l’examen est réalisé, les résultats peuvent être plus ou moins concluants. Seule la coelioscopie donne des résultats fiables. Mais cette technique est plus invasive.

C’est lors de ma dernière échographie pelvienne de contrôle PMA , le 11 juin 2019, que mon médecin à découvert un kyste endométriosique de 25mm/15mm à mon ovaire gauche et possiblement d’autres Kystes non visibles à l’échographie.

Nous ne savons pas encore si ce kyste bouche ma Trompe de Fallope, ou est responsable de mon problème de fertilité.

Je reviendrai écrire ici régulièrement afin d’apporter davantage de détails sur la suite de mon parcours.

Une chose est sûre : cette maladie ne me dictera pas ma vie, je ne la laisserai pas faire. Je vais la regarder en face, et faire tout ce qui est en mon pouvoir pour être plus forte qu’elle. afin d’arrêter de souffrir et avoir ce deuxième bébé tant attendu.

PATIENTER…
MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT!

2 réflexions au sujet de « ENDOMETRIOSE »

  1. Laura

    C’est un parcours semé d’embûches ☹️
    Et donc ils vont te retirer ce kyste ?
    Je vois que tu ne te décourage pas c’est top il faut rester positive c’est important !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s