RGO ET IPLV

« Tu verras, les premiers mois, il ne fera que dormir et manger »

Je m’attendais donc à vivre un congé maternité calme et serein.

Je m’imaginais profiter de belles balades avec mon bébé, à pouvoir faire de longues siestes à ses côtés.

Les 3 premières semaines furent calmes.

Il dormait, se réveillait pour manger, faisait son rot et se rendormait aussitôt.

Je me remettais doucement de l’accouchement.

Puis, un jour, tout a basculé.

Louis ne prenait plus ses biberons normalement. Il s’agitait, grognait, s’étouffait. Il donnait des coup de pieds, tournait sa tête dans tous les sens.

Nous avions changé 10 fois de biberons, de tétines, sans succès. Nous avons changé 8 fois de lait.

Il régurgitait toujours du lait, même plusieurs heures après manger.

Il se réveillait constamment au bout de 30 mins de sieste en hurlant, devenait rouge, violet, et se calmait difficilement.

Il pleurait. Toute la journée. Dormait peu. J’étais impuissante et épuisée.

La seule position qui le calmait, c’était en porte bébé. J’ai donc investi dans un poste bébé léger, pratique et peu encombrant. Il passait ses journée contre moi, tel un petit koala.

Notre pédiatre ne nous aidait pas vraiment. Nous disait qu’il est normal qu’un bébé pleure. Qu’il est normal qu’un bébé régurgite.

Je sentais pourtant que ça n’allait pas. Que ce n’était pas normal.

Il a commencé à avoir de l’eczéma sur les joues, était très constipé. Il n’allait à la selle qu’une fois tous les 5 jours. et nous devions l’aider avec des massages et des rotations de bassins.

Je ne supportais plus les pleurs de Louis. Le moment du repas était devenu un enfer. Une angoisse.

Jusqu’au jour où j’ai craqué. Je l’ai posé dans son lit, en sécurité, et je suis sortie sur le balcon prendre l’air. J’ai pleuré. Beaucoup. Je devais faire une pause.

Nous avons changé de pédiatre. Un pédiatre qui nous a écouté. Compris.

RGO. IPLV.

Reflux gastro oesophagien. Intolérance aux protéines de lait de vache.

Miracle. Il y avait donc une raison. Louis souffrait.

Prise de sang, mais pas d’IGE. Ce n’était donc pas une allergie mais une intolérance. Nous pourrions donc réintroduire les PLV vers 6 mois. Nous avons changé de lait pour le Allernova AR, qui à une odeur et un goût vraiment spéciaux. Pour habitué Louis nous avons commencé par 1 dose par biberon, puis 2 puis 3 etc… Pour arriver à des biberons entiers. Ce lait est pris en charge par la sécurité sociale, il faut donc obligatoirement une ordonnance du médecin pour pourvoir l’acheter. Nous avons commencé un traitement : gaviscon, Inexium. Louis refusait de prendre le Gaviscon, nous devions lui en mettre un peu dans la bouche puis tout de suite lui remettre sa tétine. Sinon, il recrachait tout le médicament.

Au bout de quelques jours, Louis ne souffrait plus. Nous non plus.

Nous avons réintroduit une première fois les PLV à 6 mois, mais ce fût un échec. Eczéma, douleurs au ventre, régurgitations. Nous avons tout stoppé pour essayer à nouveau à 8 mois. Nouvel échec.

Puis une troisième fois à 12 mois. Bonheur! 1cuillère de yaourt, tout va bien. Une 2ème le lendemain, RAS. Puis 3 le surlendemain, parfait. 1 yaourt, tout va pour le mieux. 1 biberon, même pas peur.

Louis était guéri.

Et vous, avez vous connu RGO et IPLV avec vos petits ?

PATIENTEZ
MERCI!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s