L’APPLICATION YUKA POUR COSMÉTIQUE

Saviez-vous que certains laboratoires proposent aux marques de formuler ou reformuler leurs produits afin d’être « Yuka ok » ?

L’APPLICATION YUKA EST-ELLE VRAIMENT FIABLE?

Voici l’exemple d’un cahier des charges demandé par un laboratoire afin de discuter d’un projet avec une nouvelle marque. 

Celle-ci peut choisir d’avoir une composition compatible avec l’application YUKA et d’y obtenir une bonne note

Pourtant l’application YUKA n’est pas si fiable que ça.

Exemple d’analyses compo de produits sur l’application YUKA

Par exemple, ce produit est noté excellent mais lorsqu’on regarde de plus près la composition…

Sodium Laureth Sulfate : Sulfate décapant et irritant, crée avec un gaz toxique mutagène cancérogène et polluant, l’oxyde d’éthylène. Le risque de contamination par des impuretés toxiques résiduelles n’est pas écarté. C’est un processus extrêmement polluant. 

Cocamidopropyl Betaine : C’est un Quats, un ammonium quaternaire qui est un fort déclencheur d’eczéma, irritant. Sur les cheveux, il aura le même effet que les silicones, et son mode de fabrication est extrêmement polluant. 

Ou alors celui-ci …

Toujours noté excellent, et pourtant ….

Peg 40 hydrogenated castor oil : PEG d’huile de ricin hydrogénée, très irritant, créé avec un gaz toxique mutagène cancérogène et polluant, l’oxyde d’éthylène. Le risque de contamination par des impuretés toxiques résiduelles n’est pas écarté. L’huile est hydrogénée et a donc perdu toutes ses propriétés. Ce mode de fabrication est extrêmement polluant. 

Disodium EDTA : Très polluant. Il retient les substances chimiques avec lui, et elles ne sont pas retenues dans le processus de traitement des eaux usées. Il n’est pas biodégradable et empêche la biodégradation des autres substances toxiques. 

L’application YUKA est devenue la référence numéro 1 des applications beauté, à tel point que les marques, même si elles sont « non clean » peuvent choisir d’être « Yuka ok » afin d’obtenir une bonne note sur l’application. 

Attention au marketing « Yuka ok »

Certains influenceurs ou autres personnes pourront conseiller un produit en affirmant qu’il obtient une bonne note sur l’application. 

Comme nous venons de le démontrer, ce n’est malheureusement pas un gage de qualité et de « cleanitude ».

En revanche, utiliser une application comme Yuka ou Inci Beauty peut vous aider à y voir plus clair dans la composition des produits, et vous permettre un premier filtre afin de consommer vos cosmétiques en pleine conscience.

Vérifiez toujours avec l’aide de plusieurs applications la notation de vos produits, et d’en croiser les résultats afin d’avoir un avis plus fiable.

PATIENTER…
MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT!

 

Laisser un commentaire