PATCH FAZUP: UTILE OU ARNAQUE?

ENQUÊTE SUR LE PATCH FAZUP

Le 29 Mars 2021 je recevais un mail du service influence de la marque Fazup, me proposant un partenariat Instagram rémunéré pour la mise en avant de leur patch via une story. J’ai refusé ce partenariat mais j’ai tout de même décidé de faire non pas une story sur ce produit, mais une enquête complète afin de démêler le vrai du faux. Les Patchs Fazup sont-ils vraiment utiles ou est-ce une arnaque bien rodée comme cela est avancé par plusieurs médias?

Pas moins de 6h d’appels téléphoniques, 43 échanges de mails, et 1 mois de travail ont été nécessaires pour réunir un maximum d’informations afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion, en toute connaissance de cause.

QU’EST-CE QUE FAZUP?

Les patchs Fazup sont fabriqués en France par une société Suisse depuis juin 2013, dirigée par Antoine et Mathieu Samakh .

Ce patch est une antenne passive pour téléphone qui permet de réduire « 96% de l’exposition du corps aux ondes » selon la marque, qui a prouvé scientifiquement par test DAS cette allégation grâce à un laboratoire français indépendant, EMITECH accrédité COFRAC (Comité Français d’Accréditation) pour les mesures de DAS .

Une antenne passive interagit avec l’antenne des téléphones portables. Elle modifie le diagramme de rayonnement des téléphones pour limiter au maximum l’émission d’ondes vers la tête ou vers le corps, grâce au circuit en argent ultra conducteur imprimé sur le patch.

Je suis entrée en contact avec une personne travaillant chez EMITECH et qui m’a confirmé que le patch permet bien une réduction des ondes, et que les tests DAS ont été réalisés en respectant la réglementation en vigueur (DAS= Débit d’absorption spécifique des ondes par le corps humain dans les pires conditions d’utilisation. Il existe 3 types de DAS, le DAS tête, le DAS tronc et le DAS membres, chacun avec des valeurs différentes) .
Aussi, cette personne m’a indiqué que seul le DAS est recevable lors de tests sur les ondes téléphoniques, que ces tests sont effectués à pleine puissance, (comme si le téléphone captait très mal), et non pas en situation normale d’utilisation. Sur son site, Fazup explique que le patch sert uniquement à réduire la surexposition des ondes, donc uniquement dans des mauvaises conditions d’utilisation (quand le téléphone ne capte pas bien), ce qui est cohérent par rapport aux résultats du DAS mis en avant.

Mon contact chez EMITECH m’a également informé que les fabricants de téléphones ont le droit de mesurer le DAS avec un téléphone placé à 5mm du corps, hors, même lorsqu’il est dans la poche, le téléphone est collé au corps et proche de l’appareil génital féminin ou masculin. C’est pourquoi ils ont l’autorisation de mise sur le marché de leurs téléphones portables, bien que le DAS collé au corps ou à l’oreille est en réalité bien au delà des chiffres tolérés par l’ANFR.

Les résultats de ces tests sont disponibles sur le site internet de la marque, juste ici.

FAZUP ET LES INFLUENCEURS

Initialement vendue en pharmacie, les fondateurs de Fazup ont décidé de faire prendre un tout autre tournant à leurs entreprise il y a quelques mois, en utilisant les influenceurs comme premier levier marketing. Choix assumé, mais parfois regretté quant aux influenceurs choisis.

Difficile de passer à coté si vous êtes sur Instagram, tant leur communication sur ce réseau social est agressif. Les story sont toutes avec le même argumentaire au mot près, tel un texte appris par coeur et récité sans conviction. Mathieu le co-fondateur de la marque m’expliquait qu’un brief est envoyé aux influenceurs afin de leur expliquer le produit, mais qu’à aucun moment un texte ne leur est imposé. Malheureusement les influenceurs ne veulent plus prendre la peine de faire des recherches sur un produit et préfèrent réciter un texte impersonnel afin de leur faire gagner du temps. J’ai pu me procurer ce brief, et effectivement seul le swipe up en fin de story, la mention satisfait ou remboursé et le code promo sont obligatoires.

Hyper présente sur les réseaux, à coup de codes promo ultra alléchants, la marque a augmenté de manière significative sa visibilité et, en même temps, son chiffre d’affaires. Malheureusement cette ultra présence sur Instagram, via parfois certains influenceurs connus pour être des arnaqueurs , à fait perdre la confiance que pouvaient avoir les utilisateurs en cette marque.

Aussi cette pratique des codes promo peut faire douter sur la véritable valeur du prix de ces patchs, vendu entre 36€90 et 89€90.

Restant très flou également sur le fonctionnement précis de leurs antennes (technologie breveté), les non initiés peuvent très facilement penser que cette appareillage est un grigri inutile.

FAZUP ET MARKETING DE LA PEUR?

Justement, concernant les grigris anti-onde, la DCCRF a enquêté à ce sujet en 2019. Le rapport mentionne:

« Les enquêteurs ont distingué trois niveaux de pratiques en matière d’allégations : fourniture de données chiffrées et mesurées (minoritaires), de données qualitatives relatives au bien-être, à la santé et à l’état physiologique, absence de données. Des professionnels (peu nombreux) ont présenté des mesures du DAS effectuées par un laboratoire accrédité sur des téléphones équipés de leur dispositif. Les résultats des tests présentés concordaient avec les allégations utilisées. »

Fazup fait partie de ces professionnels peu nombreux à avoir fourni des mesures du DAS effectuées par le laboratoire EMITECH. Aussi, ils ne mettent pas en avant des allégations médicales sur leur site, mais uniquement des ressentis : ils ne parlent pas de migraine mais de maux de tête, ne parle pas d’insomnie mais de troubles du sommeil etc…

Outre son affiliation avec des influenceurs peu scrupuleux, Fazup a fait l’objet de vives critiques concernant le choix de ses pub, qui visent les mamans et cherchent à les effrayer. Sur certaines publicités, on peut voir une femme enceinte qui colle son téléphone sur son ventre « cette maman ne sait pas que son bébé est en danger », ou une maman mettant son téléphone à l’oreille d’un jeune enfant.

Selon Mathieu, co-fondateur, ils ne cherchent pas à effrayer mais à sensibiliser, grâce à des compagnes choc, une population à risque.

En effet, selon un rapport de l’ANSES de 2020:

« Certaines publications évoquent néanmoins une possible augmentation du risque de tumeur cérébrale, sur le long terme, pour les utilisateurs intensifs de téléphones portables. Les conclusions de l’expertise sont donc en cohérence avec le classement des radiofréquences proposé par le CIRC comme « cancérogène possible »  pour les utilisateurs intensifs des téléphones mobiles. Par ailleurs l’expertise fait apparaitre, avec des niveaux de preuve limités, différents effets biologiques chez l’Homme ou chez l’animal dont certains avaient déjà été rapportés en 2009 : ils peuvent concerner le sommeil, la fertilité mâle chez l’animal ou encore les performances cognitives. »

« Dans ses conclusions, l’Agence souligne que les enfants peuvent être plus exposés que les adultes en raison de leurs spécificités morphologiques et anatomiques, et notamment de leur petite taille, ainsi que des caractéristiques de certains de leurs tissus(…)Enfin, l’expertise a permis d’identifier plusieurs études mettant en évidence une association entre un usage intensif et inadéquat du téléphone mobile par des jeunes et une santé mentale affectée (comportements à risque, dépression, idées suicidaires, etc.) »

Toutefois les rapports de l’ANSES ne sont pas francs, mais laissent planer un doute autour des possibles effets nocifs des ondes. Un flou qui me rappelle celui rencontré dans le monde des cosmétiques au sujet des perturbateurs endocriniens, de l’utilisation de la pétrochimie et des cancérogènes. Il y a encore quelques années, nous utilisions du Radium dans nos crèmes de jour, et les scientifiques n’en voyaient pas les dangers….

Concernant ces publicités, elle me mettent personnellement mal à l’aise et le fait qu’elles ne visent que les femmes me laisse perplexe. Un homme ayant son téléphone dans sa poche met aussi en danger ses futurs enfants, non? Plus sérieusement, pourquoi faire peser sur les épaules des femmes (encore) une responsabilité qui touche le couple?

Communication maladroite, ou recherche de buzz?

LES AVIS CONSOMMATEURS

Une chose est sûre, les consommateurs n’ont pas l’air d’en vouloir à la marque pour sa communication culpabilisante, en témoigne les avis Amazon: sur 874 avis 63% sont pleinement satisfaits et 16% satisfaits soit 79% de clients convaincus.

C’est aussi l’argument qui est mis en avant sur les story des influenceurs: la satisfaction de leurs abonnés. J’ai moi même reçu énormément d’avis ultra positifs de mes abonnés, sur la diminution voir la disparition des symptômes comme les picotements dans les mains, acouphènes, maux de tête, vertiges etc…

Je teste également le patch depuis plusieurs semaines et j’ai effectivement moins de maux de tête le soir ( je passe 9h/jour sur mon téléphone dans le cadre de mon travail) et surtout, ce qui est assez dingue, c’est la diminution de la paresthésie (fourmillements) de la mains gauche que je subis depuis plusieurs mois, pour laquelle j’ai consulté un spécialiste et pour laquelle j’ai un rdv pour passer un IRM du cerveau avec injection dans quelques jours. Placébo ou non, cette sensation m’handicape au quotidien, donc je suis plus que ravie de cette diminution.

Justement, l’effet placébo est fréquemment mis en avant concernant ces patchs. Lorsque j’ai demandé au co-fondateur la raison pour laquelle ils ne voulaient pas faire un essai clinique, afin de prouver scientifiquement les bénéfices des patchs sur la santé, sa réponse a été très claire: ils sont en train de mettre en place un panel de plusieurs personnes afin de mener cet essai clinique dans les prochains mois . Mais ces essais sont très onéreux, et jusqu’à présent, alors qu’ils n’étaient vendus qu’en pharmacie, ils ne pouvait pas se le permettre. Depuis qu’ils vendent via le canal Instagram, l’augmentation du chiffre d’affaires a pu leur permettre de dégager des fonds pour lancer l’étude. J’espère qu’ils le feront réellement, afin de pouvoir, une bonne fois pour toutes, lever le doute concernant l’efficacité ou non de leurs produits.

Un article à charge de BFM TV, citant une phrase que le co-fondateur aurait dite lors d’un entretien m’a gênée et j’ai tenu à avoir la version des faits du principal intéressé. Selon lui, la phrase : « Nous écrivons par exemple que notre produit élimine la sensation de maux de tête, non qu’il élimine les maux de tête », précisent-ils, avant de conclure: « Si les gens le comprennent autrement, c’est leur problème » aurait été sortie de son contexte, et modifiée par le journaliste. En effet, selon lui, il se défendait en expliquant que le terme « scientifiquement prouvé » ne concernait pas des allégations médicales mais bien la réduction du DAS. Face à l’acharnement du journaliste, qui mettait en lumière le fait que cela puisse être trompeur pour le consommateur, il a expliqué que si les gens le comprennent ainsi ce n’est pas leur problème, sous entendu « si les gens interprètent ce que l’ont dit ce n’est pas de notre faute ». N’étant pas là le jour de cette discussion je ne peux parler qu’au conditionnel, mais je veux bien croire l’agacement face à une telle réinterprétation , pour le vivre moi même à chaque rédaction de post Instagram et articles un peu sensibles.

FAZUP ET SES DETRACTEURS

D’ailleurs, qui est ce journaliste qui a écrit cet article sur Fazup qui a fait couleur tant d’encre?

Raphaël Grably est le chef du service « tech » de BFM, et travaille aussi chez RMC, à BFM Business et à L’Express. Il est le gendre de Alain Weill, qui codirige le groupe Altice anciennement SFR Group. « SFR Group est créé en avril 2016 regroupant des activités télécoms, au travers de SFR 2e opérateur français, et médias avec 14 chaînes de télévisions, deux radios et cinq titres de presses. Le groupe possède notamment les marques BFM, RMC, Libération ou encore L’Express. À la suite de la réorganisation d’Altice Europe, SFR Group est renommé Altice France en 2018. » On peut facilement comprendre son parti pris concernant les personnes qui critiquent vivement les ondes radio…

Une autre personne a aussi fait une vidéo youtube démontant l’efficacité de ce produit, qui a ensuite été relayée par plusieurs journalistes ou sites internet.

Stéphane Marty, aka Deus Ex Silicium est un ingénieur en micro-éléctronique mais également Youtubeur. Il a eu la gentillesse de répondre à mes questions concernant cette video vue plus de 177000 fois. Il m’a partagé des liens (ceux de la DGCCRF et de UFC que Choisir (mis en bibliographie), qui ne parlent pas de Fazup, puisque, comme mentionné plus haut, Fazup fait partie de ces professionnels peu nombreux à avoir fourni des mesures du DAS effectuées par le laboratoire EMITECH ) . Je lui ai envoyé la vidéo d’un Ingénieur Youtubeur Allemand qui démontre l’inverse de sa vidéo, avec une mesure plus proche du DAS faite en laboratoire. Il n’a pas pu se prononcer sur la véracité de la vidéo en allemand puisqu’il ne parle pas cette langue. Selon lui il n’existe pas de bonnes ou mauvaises ondes contrairement à l’argumentaire Fazup et selon lui « un tel appareil est une aberration qui agit comme un déflecteur, ce qu’il ne faut surtout pas faire avec un smartphone pour d’évidentes raisons de qualité de réception et d’émission, et aussi de consommation de courant ». Selon lui les fabricants de téléphones auraient eux même installés ces patchs sur leurs téléphones si cela était nécessaire et que l’AFNR ne recommande pas l’utilisation de patch comme la DGCCRF.

Je ne suis pas d’accord avec ce dernier point, car si les fabricants eux-même posaient un tel dispositif sur leurs téléphones, ce serait une confirmation du danger des ondes, ce qu’ils réfutent depuis de nombreuses années. Tout comme penser que le gouvernement ne laisserait pas faire si les ondes étaient dangereuses (vu sur plusieurs sites non sourcés). Ce même gouvernement qui autorise la vente de produits reconnus comme étant hautement cancérigènes (les cigarettes par exemple), de cosmétiques contenant des ingrédients pétrochimiques mais aussi de l’oxyde d’éthylene ou autres substances ultra nocives, d’utilisation de pesticides dangereux dans notre agriculture etc… Cet argument n’est, selon moi, pas recevable, sans entrer dans un complotisme malsain.

L’AVIS D’UN INGÉNIEUR RADIO

Afin de comprendre ce danger potentiel de l’utilisation de ce patch, j’ai cherché à discuter avec un ingénieur radio. J’ai réussi à entrer en contact avec deux ingénieurs, dont un Ingénieur en Radiotransmission (spécialisé dans la gestion des ondes et des fréquences) qui a accepté de répondre à mes questions, sous couvert d’anonymat, puisqu’il travaille avec le gouvernement.

Selon lui, le patch fazup se distingue par son positionnement très précis sur le téléphone, selon l’emplacement de l’antenne. En effet, la place du patch est primordiale afin de ne pas bloquer les ondes (comme le pense Deus Ex silicium), ce qui aurait pour effet de forcer le téléphone à émettre davantage afin de ne pas perdre complètement l’accroche réseau (le fait que le téléphone capte bien). Il a pu observer l’inefficacité de certains dispositifs qui empêchent effectivement les ondes de passer correctement. Il affirme que le patch Fazup peut également être contre productif mais uniquement si celui-ci n’est pas correctement positionné selon les explications données sur la boîte de la marque, en fonction de chaque modèle. Aussi, selon lui, si le téléphone a subit un choc, et que les éléments constitutifs de l’antenne ont bougé, alors le patch pourra malheureusement être mal placé, directement sur l’antenne par exemple, et donc perturber l’accroche réseau et forcer le téléphone à produire davantage d’ondes. Selon cet Ingénieur, la video de Deus ex silicium ne peut pas être recevable puisque la batterie du téléphone a été retirée et que cette manipulation a pu modifier tout le système du téléphone.

En revanche, selon lui le patch n’a pas d’utilité dans des conditions normales de fonctionnement, mais a un réel intérêt dans les situations ou l’accroche réseau ne peut pas se faire correctement. Lorsque le téléphone « capte » mal, il va sans cesse essayer de s’accrocher à une borne, ce qui va émettre énormément d’ondes, comme c’est le cas par exemple dans le train. Dans ce cas le patch à un intérêt pour le consommateur.

Concernant la consommation de la batterie, selon lui c’est l’inverse qui est censé se produire: le téléphone, s’il ne cherche pas constamment une accroche réseau, va baisser sa consommation. Toutefois il faut, comme vu précédemment, que le patch soit correctement positionné et que le téléphone n’ait subit aucune modification (exit les téléphones reconditionnés) ni choc ayant entrainé un possible déplacement de l’antenne.

En revanche, selon lui, le prix du patch n’est pas justifié selon les matériaux utilisés. Ce type d’antenne passive est très facilement réalisable et à bas coût, surtout quand on sait qu’ils sont assemblés dans un ESAT. Fazup bénéficie selon lui de la notoriété et de sa communication active sur les réseaux sociaux, qui lui permet de vendre ces produits à ce tarif. Aussi, selon lui, comme ce sont les seuls à avoir une technologie vraiment efficace, ils peuvent fixer leurs tarifs comme il le veulent, n’ayant pas de concurrents sérieux.

Il m’a également envoyé le lien d’un article rédigé par un ingénieur radio connu dans le domaine, qui, selon lui, est le seul à avoir un discours cohérent et basé sur la réalité des ondes.

Concernant les effets sur la santé, selon lui personne n’a pu à ce jour prouver que les ondes ont un réel impact sur notre santé, même si l’ANSES émet des suppositions, et ne croit pas que l’on puisse devenir electrosensible.

L’AVIS D’UNE PERSONNE ELECTROSENSIBLE

Justement, parlons de ce syndrome méconnu et pourtant de plus en plus fréquent : le syndrome d’hypersensibilité électromagnétique.

Selon l’OMS « La HSEM est caractérisée par divers symptômes que les individus touchés attribuent à l’exposition aux champs électro magnétique. Parmi les symptômes les plus fréquemment présentés, on peut mentionner des symptômes dermatologiques (rougeurs, picotements et sensations de brûlure), des symptômes neurasthéniques et végétatifs (fatigue, lassitude, difficultés de concentration, étourdissements, nausées, palpitations cardiaques et troubles digestifs). Cet ensemble de symptômes ne fait partie d’aucun syndrome reconnu. » S’ajoutent des douleurs musculaires, des acouphènes, des difficultés à dormir, des maux de tête… Tous les symptômes dont parle Fazup sur son site.

Non reconnu en France (contrairement à l’Angleterre où ce syndrome est reconnu comme maladie et en Suède où le syndrome est reconnu comme handicap), l’ANSES « recommande également la poursuite des travaux de recherche, notamment en mettant en place des études dont les conditions expérimentales prennent en compte les conditions de vie des personnes se déclarant électrohypersensibles. » Une légère ouverture vers la reconnaissance de ce syndrome.

J’ai rencontré une femme souffrant de HSEM depuis plusieurs années, afin de discuter avec elle du patch Fazup.

Elle a développé ce syndrome après avoir travaillé pendant de nombreuses années comme Ingénieur Informatique spécialisée pour une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques. Selon le médecin spécialisé qu’elle avait consulté à l’époque, le Professeur Belpomme, cancérologue spécialisé en « médecine environnementale » (visé par une procédure disciplinaire de l’Ordre des médecins pour le diagnostique de ce syndrome), ce serait l’accumulation des ondes dans son corps pendant toutes ces années d’activité qui pourrait être à l’origine de ces symptômes.

Je lui ai demandé si elle avait ressenti des effets positifs suite à l’utilisation du patch Fazup, et selon elle, elle ne l’a pas utilisé assez longtemps pour en avoir ressenti les bénéfices. En effet , étant trop atteinte par le syndrome, elle a préféré se séparer complètement de son téléphone portable. Elle a en revanche posé des patchs sur les téléphones des membres de sa famille.

Selon elle, et selon ses compétences professionnelles, ce que l’ingénieur radio m’a expliqué est vrai. Placé correctement, le patch se serait pas plus dangereux, bien au contraire. En revanche les patchs à coller n’importe où, les pochettes blindées ou les coques anti onde sont quant à eux dangereux, car ils bloquent totalement l’émission et la réception , ce qui pousse le téléphone à émettre encore plus fort.

Selon elle, ces patchs sortent du lot des grigris anti-ondes qui inondent le marché.

Aussi, selon elle, la seule chose 100% efficace afin de se protéger des ondes est la méthode forte : retirer le micro onde de sa cuisine, brancher tous ses appareils électriques à la terre, en particulier la TV et la Box internet, ne pas brancher la wifi mais relier son ordinateur avec un câble ethernet, éteindre son téléphone la nuit, téléphoner en haut parleur ou avec des oreillettes spéciales non conductrices d’onde (car les oreillettes lambdas conduiraient les ondes jusqu’à l’oreille), couper son téléphone dans le train ou pendant les trajets en voiture.

CONCLUSION : GRIGRI OU UTILE?

Les patch Fazup surfent sur une peur, légitime ou non selon les idées de chacun, des ondes électromagnétiques. Les « bruits de couloirs » , les accusations que l’on voit sur plusieurs sites internet, concernant la potentielle dangerosité des patchs sont des récupérations non sourcées de la video réalisé par Deus Ex Silicium, mais qui malheureusement ne respecte pas la procédure de l’analyse du DAS pour toutes les raisons évoquées ci-dessus.

Selon les experts que j’ai contacté, spécialisés dans le domaine des ondes, cette marque sort du lot, ne fait pas partie des grigris et autres arnaques du genre, bien que les réels effets sur la santé ne soient pour l’heure pas prouvés scientifiquement. Ces patch ont une utilité uniquement dans les situations à risque. Ne serait-il pas moins onéreux de simplement placer en mode avion son téléphone dans ces quelques situations?

Seule une étude clinique en double aveugle permettrait de confirmer leurs allégations sur la santé, étude qui, selon le co-fondateur de la société, serait en cours. (À ce jour, aucune étude n’est en cours, cf le site international https://clinicaltrials.gov/ )

Aussi, même si ce patch n’était qu’un placebo, si les utilisateurs ressentent un bien être général, une diminution de symptômes gênants, alors pourquoi crier à l’arnaque?

En revanche sans réelle preuve de son efficacité sur la santé, et de son coût de production très faible, je trouve que le tarif du patch sans code promo est excessif, mais cela n’engage que moi. Aussi, et cela n’engage encore que moi, je trouve que leur marketing via des influenceurs peu scrupuleux porte malheureusement atteinte à leur image.

Les personnes contactées pour m’aider dans la rédaction de cet article ont toutes tenues à rester anonyme, mais leurs identités ainsi que leurs CV ont été vérifiés.

BIBLIOGRAPHIE

https://www.anses.fr/fr/content/radiofr%C3%A9quences-t%C3%A9l%C3%A9phonie-mobile-et-technologies-sans-fil
https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/enquete-sur-dispositifs-anti-ondes-pour-telephone-mobile
https://www.anfr.fr/fr/controle-des-frequences/exposition-du-public-aux-ondes/le-das/presentation-du-das/
http://www.fazup.com/themes/fazup/docs/Flyer_Mobile_sante-Bd-1.pdf
https://www.emitech.fr/fr
https://fazup.fr/pages/fonctionnement
http://www.acbm.com/virus/num_35/1026_Fazup_un_patch_anti-ondes_vendu_en_pharmacie_.html
https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2012SA0091Ra.pdf
https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2011SA0150Ra.pdf
https://www.bfmtv.com/tech/comment-l-entreprise-fazup-effraie-les-jeunes-meres-pour-vendre-ses-patchs-anti-ondes_AN-202007120002.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Weill
https://www.arretsurimages.net/articles/raphael-grably-journaliste-tech-et-chouchou-daltice
https://www.quechoisir.org/actualite-dispositifs-anti-ondes-la-repression-des-fraudes-sanctionne-n9813/
https://www.youtube.com/watch?v=tkrAgwXLPwk&t=0s
https://www.who.int/peh-emf/publications/facts/fs296/fr/#:~:text=Parmi%20les%20sympt%C3%B4mes%20les%20plus,palpitations%20cardiaques%20et%20troubles%20digestifs).
https://asso-zonesblanches.org/index.php/2017/10/24/ehs-europe/
https://sante.lefigaro.fr/article/electrosensibilite-le-pr-belpomme-vise-par-une-procedure-disciplinaire-de-l-ordre-des-medecins/

PATIENTER…
MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT!

11 commentaires

      1. Oui. : vous dénoncez un possible parti pris du journaliste de BFM. Certe, c’est intéressant.
        Étant vous même naturopathe n’êtes vous pas vous même quelque peux orienter?
        Les conflit d’intérêt ne son pas toujours synonyme de mensonge organisé mais juste une incitation a la prudence.

        Pour ce qui est du ciblage de la clientèle féminine c’est exactement comme toute les thérapie bien-être de pseudo médecine et autres pratique sans aval scientifique (quand bien même ce soit estampillé « scientifiquement prouvé). On les retrouve en abondance dans la presse féminine a grand renfort d’arguments sentimentalement anxiogène : ce que vous citiez « faire peser sur les épaules des femmes (encore) une responsabilité », une charge mentale. C’est avant tout un appel a l’émotion qui en jeu ici. (aussi un bébé c’est plus vendeur qu’un scrotum. On s’identifie plus … j’imagine en tout cas)

        Merci pour ce document en tout cas. Je suis plus catégorique dans ma conclusion car selon moi vos éléments (très fourni cependant et c’est bien!) n’ont pas su me détourner du consensus (notamment l’intervention de Fazup dans l’émission d' »on est plus des pigeon » pour parler du danger des ondes. Il est bien aussi ce conflit d’intérêt… )
        Il aurait été intéressant d’avoir l’avis d’au moins un scientifique spécialisé (je sais ils se cache ces petits malin mais bon…) dans les ondes / champ électromagnétique. Il y a beaucoup de confusion entre ces deux notions.
        Pour info : Je pose des compteur linky et, bien qu’électricien de formation jusqu’à la Licence, je ne me sens pas légitime pour parler des ondes CPL pour autant! et pourtant je suis au contact et je sais comment ça fonctionne… D’ailleurs je note qu’il y a peu le CPL était plébiscité pour ces vertu sanitaire (avant 2018 environ) et que désormais, et sans aucune forme de procès: c’est ultra-dangereux-tout-le-monde-il-va-mourir!!!!! Alors il me faut plus que des avis de gens au hasard.

        Je n’ai rien contre les croyance de chacun et dans une certaine mesure l’emploi de méthode parallèle dans certaine pathologie mineure en accompagnement. Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi !!
        Mais je trouve particulièrement malhonnête de telle démarche avec une communication qui incite a payer avec comme preuve : appel a la popularité, « bon sens » sanitaire avec appel à l’émotivité, auto validation, … payer super chère un truc pas si chère (mais bon y a des recherche sur le fait qu’un traitement marche mieux si il est chère et ce même si c’est un placébo: effet contextuelle … )

        Bien à vous.

      2. Bonjour! Je ne suis pas du tout naturo portée sur les énergies ou les choses non prouvées par la science. Je me fais « traiter » de naturopathe allopathe par mes confrères et consœurs mais qu’importe. Si une plante a un effet pour la santé grâce à ses molécules (les médicaments sont des molécules de synthèse tirées à la base des plantes ) alors j’y crois. Sinon je passe mon chemin 😉

  1. Quel travail ! Merci pour cet article très intéressant. J’avais hésité à acheter ce produit mais je ne savais pas trop quoi en penser. Ton article permet d’y voir plus clair 👍

  2. Merci beaucoup pour toutes ses recherches et informations. Je me posais des questions sur ce patch.
    J’ai essayé le patch, je l’ai laissé 30min, j’ai eu énormément de fourmillement dans les mains, alors que j’en ai pas d’habitude…

Laisser un commentaire