MON ENQUÊTE SUR AROMA-ZONE

AROMA-ZONE EST-ELLE UNE MARQUE VRAIMENT CLEAN?

Très appréciée par les fans de cosmétiques maison, Aroma-zone est devenue une marque incontournable chez les « tambouilleurs » .

Riche d’une gamme de matières premières cosmétiques et de matériel à prix mini, comment peuvent-ils proposer de tels tarifs quand leurs concurrents, souvent, ne peuvent très souvent pas s’aligner ?

LE RAPPORT QUALITÉ / PRIX

Afin de mener l’enquête sur la qualité de cette marque, j’ai demandé son avis à Agnès d’Aroma Vibes, Conseillère en Aromathérapie:

« Je commandais cette marque il y a plus de 10 ans. À l’époque c’était une entreprise familiale. Au fils des années elle a ajouté des milliers de références à son offre. Se pose la question de la qualité quand tu vends autant de matières premières à des prix si peu élevés. J’ai pu constater la différence avec l’huile d’Argan ramenée par une amie qui vit au Maroc par exemple : ça n’avait rien avoir avec la qualité de celle d’Aroma-Zone. »

« Faire venir des matières premières de Chine (bourrache, camelia …), Brésil (babassu…), Mexique (aloe vera…), Canada (abyssinie…), Italie (amande douce…), Kenya (avocat…), Ouzbekistan (cerise…) etc… soulève la question des conditions de travail dans ces pays et de l’empreinte écologique pour les faire arriver par avions et containers »

Le prix de certaines huiles végétales et huiles essentielles sont en partie justifiés par la provenance parfois lointaine des matières premières, pourtant ces cultures existent bien en France ou en Europe.

Malheureusement les utilisations de produits phytosanitaire ne sont pas encadrés de la même façon dans ces divers pays et la main d’oeuvre n’est pas protégée comme en France. Même si des audits sont fréquemment réalisés chez leurs sous traitants afin de s’assurer que les enfants ne sont pas exploités, les conditions salariales ne sont pas les mêmes qu’en France, avec, par exemple, un salaire minimum de 281€,3 en Chine…

J’ai également demandé son avis à deux producteurs de fleurs qui vendent leurs huiles essentielles à Aroma-zone . Selon l’une d’entre elle qui cultive des fleurs plutôt rares en France : « je pense qu’ils arrivent à avoir des prix attractifs grâce aux volumes qu’ils commandent et parce qu’ils gèrent en interne la mise en flacon, l’étiquetage etc… En ce qui nous concerne ils nous payent de façon très correct par rapport au prix du marché ». En revanche, selon un autre producteur de plantes non rares en France « honnêtement vu le tarif qu’ils nous demandaient d’appliquer, nous ne pouvions plus leurs fournir la marchandise. Ils nous mettaient en concurrence avec les autres pays, mais c’est incomparable! On ne peut pas s’aligner sur un pays qui n’a pas les même normes que nous, c’est impossible ».

Concernant la qualité des huiles essentielles, Agnès m’indiquait « avoir comparé 5 huiles essentielles avec d’autres marques. Les principaux constituants chimiques varient selon les lots, comme pour l’huile essentielle de Pin Sylvestre : pour le 1er lot l’alpha pinene est à hauteur de 55,75% et pour le 2eme lot 32,64%. On peut se poser la question du niveau d’efficacité selon le lot acheté »

Le rapport qualité prix de ces matières premières est donc justifié et honnête. Si l’on recherche des produits peu chers, plutôt clean mais sans en attendre beaucoup, acheter chez Aroma-Zone peut être une bonne idée. Attention toutefois à bien regarder les certifications bio qui ne sont pas généralisées à tous les produits, et à la provenance des matières premières selon les lots.

Fabriquer soi-même ses produits cosmétiques peut sembler être une bonne idée : on maitrise les ingrédients utilisés, on peut ajouter les odeurs de son choix. Sauf que… Notre salle de bain et notre cuisine ne sont pas des lieux aseptisés, et les contaminations des produits et ustensiles peuvent être problématiques. Je ne suis pas favorable aux produits fait maison, mais cela est vraiment mon avis personnel et une déformation professionnelle !

INFO NON VERIFIEE

Une créatrice de produits cosmétiques et revendeuse d’huiles essentielles m’a expliqué lors d’un appel téléphonique avoir reçu une grille tarifaire de la part d’un agriculteur fournisseur, composée de deux colonnes avec des prix allant du simple au double. Le fournisseur lui aurait expliqué pouvoir fournir deux qualités d’huiles essentielles selon les demandes : une plus chère mais plus noble, et une seconde moins chère mais de moins bonne qualité. Il lui aurait aussi expliqué que certains clients, comme Aroma-Zone, achètent la matière première la moins chère pour pratiquer des prix minis. Mais je ne peux affirmer cette information car la créatrice ne m’a pas envoyé les preuves demandées.

LA SURCONSOMMATION

Aussi, lorsqu’on suit les recettes proposées par Aroma-Zone, on peut vite se retrouver avec énormément de produits dans son panier. La plupart du temps ils ne resserviront plus jamais et arriveront à la date de péremption avant d’être terminés. Les prix sont si petits que cette technique de vente nous pousse à la sur consommation.

C’est un avis très personnel mais je trouve cette méthode peu éthique et non écologique.

ANALYSE COMPO DES PRODUITS

MASQUE CAPILLAIRE NEUTRE Rosmarinus Officinalis Leaf Water*, Aqua, Cetearyl Alcohol, Caprylic/capric triglyceride, Glycerin, Lecithin, Sodium Cetearyl Sulfate, Vegetable Oil, Glyceryl caprylate, Inulin*, Ricinus Communis Seed Oil*, Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil*, Butyrospermum parkii butter*, Benzyl alcohol, Xanthan gum, Helianthus annuus seed oil*, Tocopherol, Lactic acid, Dehydroacetic acid, Limonene.

80% du produit est constitué d’hydrolat de romarin, d’eau, d’alcool gras, d’huile estérifiée, et de glycérine. Ce n’est pas mauvais mais ce ne sont pas des ingrédients très nobles, sauf l’hydrolat. Les ingrédients plus nobles arrivent à la fin de la compo, et sont donc moins concentrés. Aussi l’appelation « vegetable oil » n’est pas précise et nous ne savons pas de quelle huile il s’agit (palme?). Le sulfate ici présent est considéré comme étant le moins irritant selon une étude du CIR mais reste un ingrédient peu écologique.
BASE SHAMPOING NEUTREAqua, Tilia Vulgaris Flower Water* , Sodium Cocoamphoacetate, Erythritol , Lauryl Glucoside , Latic acidDisodium Cocoyl GlutamateGlycerin**Inulin*Glyceryl CaprylateSodium Chloride , Arginine , PCA Glyceryl OleateLevulinic AcidSodium Anisate , Sodium Levulinate .

OK
BASE LAVANTE NEUTREAqua , Sodium Lauryl Sulfoacetate , Glycerin, Lauryl glucoside , Stearic Acid , Palmitic acid ,  Cetearyl Alcohol , Sodium cocoyl glutamate, Glyceryl caprylate , Aloe Barbadensis Leaf Juice Powder* , Coco Nucifera Oil* , Butyrospermum parkii butter* (beurre de Karité BIO), Lactic acid , Sodium Levulinate , Sodium anisate , Phytic Acid 

OK mais c’est de la poudre d’aloe qui est utilisée et donc de faible qualité (voir mon enquête sur l’aloe vera juste ici)
SERUM AU BAKUCHIOLSqualane , Bakuchiol​

Le squalane est du squalene hydrogéné qui a perdu ses propriétés pendant l’hydrogénation et qui est un mode de fabrication polluant
SERUM ACIDE HYALURONIQUEAqua , Salix nigra bark extract , Sodium hyaluronate , Glycerin , Levulinic acid Sodium Levulinate 

OK
CREME A TOUT FAIREAqua , Shorea robusta seed butter*Glycerin , Carthamus tinctorius seed oil* Simmondsia chinensis seed oil* , Theobroma cacao seed butter* , C10-18 TriglyceridesLactobacillus ferment , Dicaprylyl carbonate , Glyceryl stearate citrate , Helianthus annuus seed oil , Polyglyceryl-3 stearate  Calendula officinalis flower extract* Glyceryl StearateAloe barbadensis leaf juice powder* Coco nucifera fruit extract TocopherolBisabolol*Silica, Hydrogenated lecithin Lactobacillus  Sodium levulinateXanthan gumSodium anisateLevulinic acid , Phytic acidGlycine soja oil 

c’est de la poudre d’aloe qui est utilisée (voir mon enquête sur l’aloe vera juste ici), présence de lécithine hydrogénée qui a perdu ses propriétés pendant l’hydrogénation et qui est un mode de fabrication polluant
CREME NEUTRE JEUNESSE Aqua, Prunus Amygdalus Dulcis Oil*, Glycerin, Rosa Damascena Flower Water*, Butyrospermum Parkii Butter*, Helianthus Annuus Seed Oil, Rosa Rubiginosa Seed Oil*, Oryza Sativa Bran Oil*, Salix Nigra Bark Extract, Glyceryl Stearate, Dicaprylyl Carbonate, Tilia Platyphyllos Flower Water*, Arachidyl Alcohol, Aloe Barbadensis Leaf Juice Powder*, Sodium Levulinate, Behenyl Alcohol, Cetyl Palmitate, Chondrus Crispus Powder, Sodium Anisate, Citric Acid, Sorbitan Palmitate, Arachidyl Glucoside, Sorbitan Olivate, Xanthan Gum, Levulinic Acid, Tocopherol, Sodium Hyaluronate, Glycine Soja Oil.

c’est de la poudre d’aloe qui est utilisée (voir mon enquête sur l’aloe vera juste ici) et l’acide hyaluronique mis en avant dans le discours marketing est en avant dernière position soit… quasiment pas dans ce produit
GEL D’ALOE VERA Aloe barbadensis leaf juice*, Leuconostoc/radish root ferment filtrate, Aqua, Xanthan gum, Arginine

ok ,mais gel venant du Mexique (voir mon enquête sur l’aloe vera juste ici)

POUR CONCLURE

Aroma-zone reste une bonne marque de transition vers le clean, ou pour satisfaire les petits budgets. Elle faisait partie de mes routines au début de ma transition, mais ne l’est plus depuis que mon exigence a évolué.

Il faut, selon moi, consommer Aroma-Zone en ayant conscience de la provenance et de la qualité des matières premières.

Si l’on recherche des matières premières plus nobles et françaises ou européennes, alors il faut porter son choix vers une autre marque.

PATIENTER…
MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT!

8 commentaires

  1. J’étais une adepte d’aroma zone, je change mes habitudes petit à petit mais pas toujours simple de trouver des équivalents plus clean ou avec moins d’empreinte carbone (cf produits d’origines lointaines). Cet article ne fait que me conforter dans mes choix et merci pour ce travail très complet! je découvre ton blog que j’ai un peu parcouru. Y a t’il une rubrique où tu listes les sites où tu te fournis?

Laisser un commentaire