COMMENT RETROUVER UNE VIE DE FAMILLE CALME ET SEREINE?

Mon avis objectif sur l’Éducation Positive et Bienveillante

Nous pensions naïvement que le plus dur dans l’éducation de Louis était passé lorsque le fameux terrible two fut terminé, cette phase normale dans la construction du cerveau de nos tous petits. Que nenni! Ce n’était qu’un amuse bouche dans les tempêtes émotionnelles de notre fils.

Il faut dire aussi que la vie n’a pas été un long fleuve tranquille pour Louis de ses 2 ans et demi à ses 3 ans passés :

  • Arrêt de son mode de garde pour des problèmes de bienveillance de la part de son ancienne assistante maternelle. J’ai du le garder pendant 4 mois H24 tout en continuant de travailler. Elle ne supportait plus les problèmes de continence de Louis (qui ne faisait des accidents que chez elle…) et devenait malveillante envers lui.
  • L’annonce de ma grossesse et tout ce que ça a comporté comme changement (maman est plus fatiguée, énervée, vomi beaucoup, ne peut plus me porter…).
  • Sa première rentrée scolaire en Septembre dans une école privée. Là encore la bienveillance n’était pas au RDV, Louis en a beaucoup souffert.
  • Un déménagement en Octobre pour une super nouvelle maison.
  • Un changement d’école dans la foulée pour une école publique, cette fois-ci géniale.

Autant d’éléments perturbateurs dans la vie d’un petit bonhomme de 3 ans en pleine construction.

Mais ça, nous l’avons réalisé que lorsque j’ai discuté avec une éducatrice de jeunes enfants, spécialisée dans l’éducation positive.

Nous avions la tête dans le guidon, nous n’avions pas vu a quel point tous ces changements dans sa routine pouvaient impacter ses émotions et son comportement.

Je me retrouvais dans l’impasse avec Louis : impossible de me faire entendre sans hurler à la lune et sans cesse obligée de le mettre au coin pour qu’il se calme et accepte de m’écouter.

Cette atmosphère conflictuelle me faisait énormément de mal, et je voyais bien que Louis en souffrait aussi.

J’ai donc accepté de suivre ses conseils.

Qu’est ce que l’éducation positive et bienveillante ?

L’éducation positive et bienveillante est une forme d’éducation basée sur l’empathie, la communication et le respect. Les émotions de l’enfants sont écoutées et le parent lui laisse la possibilité de les exprimer. Les relations entre l’enfants et le parents sont basées sur la confiance. Les besoins des enfants sont considérés comme égaux face à ceux des adultes.

Dans la théorie, nous rêverions tous de ce parfait équilibre entre nos émotions et celles de nos bambins. Mais dans la réalité, est-ce vraiment aussi simple?

Quelles sont les méthodes d’éducation positive?

Il existe un tas de sites, Facebook, Instagram, forums, livres qui parlent d’éducation positive. Dans lesquels sont données des solutions toutes faites pour venir à bout de situations bien précises: « si ton enfant tape tu dois faire ceci, s’il dit non alors tu dois faire cela. Tu ne dois surtout pas faire ceci car c’est une VEO, et cela est vraiment pas bien pour son développement ». De quoi culpabiliser le premier parent un peu affaibli (moi!) par une situation qui ne se résout pas par une simple diversion ou une discussion posée avec l’enfant.

J’ai moi même essayé de suivre tous ces précieux conseils que l’on peut trouver sur les réseaux, sans finalement réussir à me faire entendre par mon fils.

Les crises se sont empirées, et j’étais dépassée par son comportement.

Le coup final a été donné par sa maîtresse, qui m’a indiqué que le comportement de Louis n’était pas du tout approprié, qu’il tapait, mordait, parlait très mal aux enfants et aux adultes et n’écoutait pas les consignes données.

J’ai eu honte de lui, de son comportement. Le soir même j’ai eu une forte discussion avec lui et j’ai décidé de mettre un stop net dans cette attitude en lui imposant des règles strictes. Loin de ce que préconise l’éducation positive, j’ai fait ce qu’il m’a semblé être juste face à une telle situation, avec mes moyens :

« Je ne dois pas taper
Je ne dois pas pousser
Je ne dois pas mordre
Je ne dois pas crier
Je dois écouter quand on me parle »

Ce sont les 5 règles que je lui ai répété plusieurs fois et qu’il a apprise. Dès qu’il ne respectait pas une des règles je lui demandais de me les répéter.

Mais ce n’était pas suffisant, la maîtresse a continué à me parler de l’attitude négative de Louis…

En quoi l’EP est-elle différente?

Plutôt que d’appliquer des conseils génériques, posez vous et analysez la situation. Pour cela prenez un stylo, un crayon et répondez sur papier aux questions suivantes :

  • Y a-t-il eu des changements (même minimes) dans la vie de votre enfant qui auraient pu modifier son comportement ? Si oui lesquels?
  • Y a-t-il eu des changements dans votre vie qui auraient pu modifier votre écoute et votre patience? Si oui lesquels?
  • Quels sont les principes d’éducations auxquelles vous ne voulez pas déroger ?
  • Quels sont au contraire les choses qui ne sont finalement pas importantes et que vous pouvez accepter mais qui faisaient l’objet d’un conflit jusqu’à présent?
  • Quel type d’éducation avez vous reçu? Voulez-vous le reproduire ou au contraire ne pas reproduire ce que vous avez vécu? Pourquoi?
  • Qu’est ce que vous aimez faire comme activités avec vos enfants? Au contraire que n’aimez vous pas faire?
  • Quels sont les éléments déclencheurs des crises, et qu’est ce que vous pouvez faire pour les contourner?
  • Comment tourner les choses pour toujours responsabiliser votre enfant? lorsqu’il tape? Fait une bêtise? Dis non? Est insolent? etc…. (Dans toutes les situations que vous jugez inappropriée)

En répondant à ces questions vous pourrez davantage cerner la situation, vous comprendre en tant que parent et trouver les solutions qui correspondent à votre enfant, à votre vie, à vos émotions. Il est très important de respecter aussi VOS émotions.

Bien souvent, les réactions des enfants ne sont que le reflet de nos propres comportements.en apaisant les choses avec nous mêmes, nous arrivons davantage à faire équipe avec nos enfants.

La réelle éducation positive est basée sur la bienveillance mutuelle :

Car nous avons tendance à l’oublier: pour être bienveillant avec les autres il faut d’abord l’être avec soi même.

J’ai par exemple réalisé que j’avais moi même vécu tous ces événements et que j’avais le droit d’être affectée à plus ou moins grande échelle.

En prendre conscience m’a permis d’en discuter avec Louis. De lui dire le fond de ma pensée et de lui dévoiler mes émotions lui à permis de comprendre pourquoi je suis moins patiente, et pourquoi je m’énerve plus facilement le soir.

Le changement sur ma vison de l’éducation

Tout d’abord, cet atelier m’a réconcilié avec l’éducation positive et bienveillante. Il m’a fait comprendre que je devais être bienveillante avec moi même avant de pouvoir l’être avec mon enfant. Cela a complètement changé ma vision de l’éducation.

Oui j’ai le droit d’être fatiguée certains soirs, d’avoir moi même une charge émotionnelle trop importante et de ne plus avoir de patience. Oui j’ai le droit de ne pas aimer jouer des heures aux dinosaures. Oui j’ai le droit de déléguer quand je sens que je suis à bout, pour aller m’enfermer dans la salle de bain et prendre soin de moi. Non tout cela ne fait pas de moi une mauvaise mère. Juste une mère.

En apprenant à être bienveillante envers moi même j’ai finalement lâché prise sur beaucoup de choses, et je me suis apaisée. Cet apaisement a des répercutions sur mon mode de communication et sur la relation que j’ai avec Louis. Je sais maintenant lui dire que « stop, je ne veux plus » et ainsi lui expliquer pourquoi je n’ai plus envie de jouer, par exemple. Cela lui apprend aussi le respect des émotions des autres et l’empathie. A l’inverse, je sais écouter et analyser quand il est tant de stopper une activité parce qu’il commence à être fatigué, en lui en proposant une autre plus calme. Je n’attends pas que son réservoir émotionnel arrive à épuisement total pour agir: ce serait la crise assurée.

Cela m’a également réconcilié avec l’éducation positive et bienveillante, que je trouvais trop culpabilisante et impossible à mettre en place dans la vraie vie.

Je peux aujourd’hui affirmer que oui, l’éducation positive et bienveillante peut s’inscrire dans un mode de vie normal.

Le changement sur le comportement de Louis

Je n’ai au départ pas remarqué de changements dans le comportement de Louis, mais je ne voulais pas pour autant abandonner au milieu du processus. J’ai vraiment tenu à laisser une chance à cet atelier. Et j’ai bien fait !

Une semaine après Louis a reçu les félicitations de sa maîtresse pour, je cite « son comportement exemplaire, sa politesse rare pour un garçon de cet âge et son implication dans son travail ». Quelle joie d’entendre de si beaux commentaires après avoir été convoqué pour tout son contraire !

J’étais si fière de lui.

À la maison son comportement s’est aussi arrangé. Non, ce n’est pas un enfant lisse, calme, qui ne fait jamais de bêtise, mais les « bêtises », ou plutôt « expériences » ne sont-elles pas nécessaires au développement de l’enfant?

Je vais être honnête, il m’arrive encore parfois d’élever la voix lorsque je suis fatiguée, mais je sais m’arrêter, analyser la situation et la désamorcer afin que tout le monde puisse communiquer de façon équitable, et s’exprimer sur le sujet.

Et ça ne prend finalement pas plus de temps ni d’énergie que de crier, punir, et entrer en conflit avec son enfant.

Maintenant plutôt que de lui faire répéter les fameuses 5 règles lorsqu’il tape, je lui demande pourquoi il a fait ça, et le met face à sa bêtise : « tu as tapé Bidule et tu lui as fait mal, maintenant il est triste et ne veut plus être ton copain. Que peux tu faire pour réparer ça ?  » Il apprend ses limites mais surtout le respect des autres et les conséquences de ses actes.

N’hésitez pas à me poser toutes vos questions en commentaire, j’y répondrai avec plaisir!

PATIENTER…
MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s