DILATATION PYELOCALICIELLE

QU’EST CE QUE LA DILATATION PYELOCALICIELLE ET COMMENT LA RÉDUIRE?

Lors de l’échographie du 2ème trimestre de Cahuète, la gynécologue avait détecté une anomalie des reins de notre fille : une dilatation pyélocalicielle bilatérale.

DÉFINITION

La dilatation pyélocalicielle (DPC) est l’anomalie congénitale la plus fréquemment détectée lors des échographies. Découverte dans 1% environ de toutes les grossesses, elle représente 50% de toutes les anomalies détectées chez le fœtus.

Deux canaux relient les reins à la vessie pour permettre le passage de l’urine. Ces canaux sont censés être fermés pour éviter un reflux de l’urine de la vessie vers le rein.

Lorsque ces deux canaux sont ouverts de plus de 5mm, on parle de dilatation pyélocalicielle bilaterale. Seul un canal peut être ouvert, il s’agit dans ce cas d’une dilatation pyélocalicielle simple.

Des échographies mensuelles jusqu’à l’accouchement permettent de contrôler que la dilatation ne s’intensifie pas sûr les reins du foetus.

À la naissance, une échographie est réalisée à j+3 pour s’assurer du bon fonctionnement des reins. Si la dilatation est toujours présente, des échographies à 3 mois, 6 mois, 9 mois 1 an sont réalisées. Le bébé est pris en charge dès la naissance afin d’éviter toute infection et doit être surveillé en cas de fièvre non expliquée.

D’autres examens plus poussés peuvent être réalisés en fonction de l’état de santé du bébé et de la dilatation.

La chirurgie est envisagée lorsque la dilatation atteint 20mm.

Dans la plupart des cas, la dilatation disparait spontanement et n’a aucun impacte sur la vie et la santé de l’enfant.

RÉDUIRE CETTE DILATATION

Il n’existe pas de solution médicamenteuse pour réduire cette dilatation in utero.

En revanche, en médecine chinoise, le rein est connu pour être le centre des émotions et des angoisses.

Toujours selon la médecine chinoise, cette malformation apparaîtrait sur des bébés dont les mères ont connu un fort stress ou une forte angoisse pendant le premier trimestre de grossesse.

C’est exactement ce que j’ai vécu. J’ai connu une angoisse énorme pendant les 3 premiers mois de vie in utero de Cahuète.

J’ai donc exécuté minutieusement pendant un mois ce qui est préconisé en médecine chinoise: parler matin et soir au bébé, en lui expliquant quelle est la source de cette angoisse, que ce n’est pas à lui de prendre cette charge émotionnelle mais à nous, maman, d’arriver à maîtriser celà. Lui expliquer qu’il peut grandir et se développer en paix, car ce n’est pas de sa faute. Et lui dire qu’on l’aime déjà si fort.

J’ai fait ce petit rituel 2 fois par jour pendant 1 mois entier.

Hasard ou non, la dilatation est passée de 4.8mm à 2.3mm et de 6.7mm à 3.1mm.

Je ne sais moi même pas si c’est vraiment cette méthode qui a marché, mais le résultat est là.

De plus, il n’est que positif de parler à son bébé afin de créer un lien avec lui, et cette méthode n’est en aucun cas dangereuse pour la santé

PATIENTER…
MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT!