L’ATTACHEMENT

« Cet article a été réalisé grâce au témoignage d’une maman, qui m’a livré son histoire « 

On m’avait promis une explosion de joie, une vague d’émotion, un amour inconditionnel lors de la rencontre avec mon bébé.

On m’avait promis une sérénité, une quiétude à la première vision de mon enfant.

On m’avait promis un attachement, une sensation de déjà le connaître, de savoir, de ne faire qu’un.

On m’a menti. On m’a trahi.

Je n’ai connu que le vide. Vide d’émotion.

C’est mon bébé pourtant. Je viens de le mettre au monde, vu mon état, il n’y a aucun doute.

Mais je ne le connais pas. Je ne sais pas. J’ai honte de ne pas savoir.

Je culpabilise. Suis je une mauvaise mère ? Me mérite-t-il? Suis je un monstre vide d’émotion, sans coeur ?

Non. Je suis juste une femme, un être humain, qui a besoin de découvrir ce petit bonhomme, d’apprendre à le connaître, pour pouvoir l’aimer.

Ça ne fait pas de moi une mauvaise mère, puisque je m’en occupe, je rempli tous ses besoins vitaux.

C’est ce qui crée de l’incompréhension autour de moi, lorsque j’ose en parler.


Selon eux, je ne le prendrais pas dans les bras, je ne le nourrirais pas, je ne l’embrasserais pas si je ne l’aimais pas.

Je fais, selon moi, ce qu’il y a à faire, puisque je suis sa mère.

Ce jugement me pousse à ne plus en parler, à taire mes émotions.

C’est dur de ne pas craquer. De ne pas en avoir assez de m’occuper de lui, de ne pas sombrer. Surtout les jours de fatigue. Les jours de pleurs.

J’ai parfois envie de partir, sans jamais me retourner. Laisser cet enfant que j’ai porté, mais que je ne connais finalement pas. Mais je me ressaisi, je m’en veux, je culpabilise. Tout le temps.

Plus le temps passe, plus nous nous construisons une histoire, notre histoire. J’apprends à le connaître, à l’aimer.

Nous formons un binôme. Mes sentiments, mon amour pour lui grandissent. Doucement, mais sûrement. Tout commence à se mettre place, mon rôle devient de plus en plus clair. Je suis sa maman, et je l’aime.

Je ne me sens plus monstre. J’arrête de m’en vouloir, j’arrête de lui en vouloir aussi. Je me sens enfin mère.

J’aime mon enfant, c’est une évidence, mis il m’aura juste fallu le temps nécessaire pour l’apprivoiser.

Et vous, comment avez vous vécu les premiers instants avec bébé?

PATIENTEZ
MERCI!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s