DORMIR COMME UN BÉBÉ

S’il y a bien UNE chose dont nous avions été mis au courant avant de devenir parents, c’est le manque de sommeil dont nous allions souffrir, les nuits écourtées, les réveils nocturnes que nous allions subir.
On était prêt même pas peur. Du moins, nous pensions l’être…

Quasiment 18 mois sans dormir plus de 4 heures d’affilées. Une véritable torture. Nous n’étions finalement pas prêt!

Il y a les besoins de lait la nuit des premiers mois de vie que tout le monde connaît.

 Mais pas que ! Ensuite c’est les dents, puis la rhino, puis une autre dent, puis encore une rhino, puis les cauchemars ….. bis repetita placent

A chaque fois que l’on nous posait la question :  » Louis fait-il ses nuits ?  »  nous hésitions entre rire ou pleurer taper

Alors nous répondions :  » si tu veux savoir s’il ne mange plus la nuit, c’est bien le cas. Mais si c’est de savoir s’il dort la nuit, mes cernes te répondent à ma place  » ⠀
Le manque de sommeil a créé une réelle tension dans notre couple. Nous n’arrivions plus à communiquer calmement, nous étions à fleur de peau.

Ce manque de sommeil, a contribué à ma dépression du post partum.

Au travail, mon manque de sommeil s’est aussi fait ressentir. Je faisais des erreurs d’inattention, j’étais beaucoup plus stressée et moins diplomate avec mes équipes. carrément agressive

Le pédiatre de Louis nous a conseillé de réguler le sommeil de Louis en l’accompagnant progressivement. Lors de ses réveils nocturnes, nous devions attendre quelques minutes avant de nous précipiter dans sa chambre, pour lui laisser une chance de retrouver le sommeil tout seul.

Puis, de lui parler de notre chambre, pour le rassurer et lui dire que « papa et maman sont juste à côté de lui ».

Si cela n’était pas suffisant, d’aller dans sa chambre, de lui caresser les cheveux, les mains, en lui parlant d’une voix très douce, mais sans le prendre dans nos bras.

Au départ, ses pleurs nécessitaient toujours que nous nous déplacions dans sa chambre, puis, progressivement, le simple fait de lui parler de loin l’a rassuré et lui permettait de se rendormir paisiblement. Nous avons mis en place ce rituel pendant 1 mois avant d’en voir les résultats : un bébé qui dort toute la nuit sans réveil.

En revanche, quand son angoisse est beaucoup trop importante, ou qu’il a mal quelque part, nous le laissons venir dans notre lit pour se rassurer.

Encore cette nuit, Louis, 2 ans et 8 mois, s’est réveillé entre 2h et 2h30 ( molaires qui poussent) et s’est finalement rendormi… entre nous sur nous!

Et vous, vos petits font ils leurs nuits 😉? 

Une réflexion au sujet de « DORMIR COMME UN BÉBÉ »

  1. Fricoteaux magalie

    Ma fille de 4ans 1/2 ne fait plus une nuit complète depuis 2 mois. Elle nous réveille, vient me chercher pour l’aider à se rendormir. Je reste auprès d’elle de 30 mn à 1h. Nous somme fatigués. Elle a peur du noir malgré veilleuse dans sa chambre et porte ouverte. On ne sait pas quoi faire.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s