THROMBOPÉNIE GESTATIONNELLE

Louis était en siège. Nous avons tenté de le retourner en réalisant une version manuelle à l’hôpital. À la suite de l’examen j’ai fait une prise de sang, qui a révélé une forte baisse de mes plaquettes.

La thrombopénie gestationelle est définie comme un compte plaquettaire inférieur à 150 G/l. J’étais à 70G/l.

J’ai dû faire des prises de sang tous les jours pendant une semaine. Voyant le nombre de plaquettes chuter à 60G/l, j’ai pris un traitement à base de cortisone. Nous voulions que le taux remonte à 80G/l, pour m’éviter un accouchement en anésthesie générale.

Il est malheureusement impossible d’accoucher par voie basse ou de faire une péridurale avec une thrombopénie trop importante. Le risque d’hémorragie et de complications étant alors trop élevés.

J’ai dû faire un monitoring par jour pendant cette attente, pour nous assurer que Louis ne souffrait pas de mon état.

Le monitoring

Le traitement ayant fonctionné, nous avons programmé une césarienne pour le lendemain.

Louis a dû faire une prise de sang dès sa naissance afin de savoir si ma thrombopenie l’avait atteinte. Par chance, son sang était parfait.

Le mien est revenu à la normale dès le lendemain de la césarienne.

Je n’avais jamais connu une période autant stressante que cette fin de grossesse. J’avais peur pour mon bébé, pour moi.

patientez
validé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s